Loueur de voiture : que faire en cas d'accident ?

« Bonjour, je viens d’avoir un accident avec votre voiture de location… » c’est LA phrase que les loueurs de voiture redoutent d’entendre pendant un contrat de location automobile, et on vous comprend.

Entre les dégâts matériels, les frais de réparation et la prise en charge par l’assurance, on vous aide à comprendre que faire en cas d’accident avec un véhicule loué dans votre agence.

Attachez vos ceintures !

 

Bien réagir en tant que loueur après un accident de la route avec une voiture louée

 

Le premier réflexe, c’est de vous assurer que le conducteur, ses passagers et les autres usagers de la route concernés par l’accident sont sains et saufs.

En cas de doute, recommandez à vos locataires de composer le 112 pour joindre les services d’urgence afin de recevoir l’aide nécessaire. Et si l’incident fait suite à une infraction au Code de la route, il est impératif de prévenir les forces de l’ordre.

⚠️ Rappel : triangle de signalisation, gilet jaune et constat amiable doivent être dans le véhicule loué au moment de l’état des lieux de check-in.

Après le bilan humain, passage obligatoire par la case bilan des dégâts matériels.

 

Le constat amiable ou LE document essentiel lors d’un accident de voiture avec un véhicule loué

 

Lors d’un accident de la route à bord d’une voiture de location, l’automobiliste est dans l’obligation de remplir un constat amiable en bonne et due forme, et ce, qu’il soit responsable ou non.

Date, heure et lieu de l’accident, circonstances, numéros d’immatriculation, informations sur les véhicules impliqués, numéro de téléphone pour chaque partie, dommages causés, tiers impliqués ainsi que témoins, tous les éléments doivent être soigneusement notés.

Dans le cas où la police serait intervenue lors de l’accident de la route concernant un véhicule loué au sein de votre agence, pensez à demander une copie du procès-verbal, un document précieux pour la suite des démarches.

Une fois le constat amiable correctement rempli, le locataire impliqué doit vous contacter afin de déclarer l’accident de la route. Pour ce faire, vous devez fournir un numéro de téléphone d’urgence pour permettre de vous joindre facilement et rapidement.

Après avoir pris connaissance de la situation, vous êtes en mesure d’indiquer au conducteur s’il peut reprendre la route au vu des faibles dommages ou si un dépannage effectué par vos soins est nécessaire.

Et maintenant que le relevé d’informations est effectué, les démarches auprès des assurances peuvent être enclenchées en fonction de ce qui est inscrit sur le constat amiable.

 

La prise en charge du véhicule loué après un sinistre

 

Votre locataire n’est pas en cause dans l’accident de la route ? C’est généralement l’assurance du conducteur responsable qui prendra en charge les indemnisations ainsi que les réparations matérielles.

Le locataire est responsable de l’accident ? En cas d’accident responsable, les clauses du contrat de location signé pour la prestation s’appliquent. Selon ce qui est défini dans vos conditions générales de ventes, 2 solutions sont possibles :

1)     Le locataire est couvert uniquement pour les dommages occasionnés sur un tiers grâce au contrat de base, il doit prendre en charge les dégâts sur le véhicule loué et sur sa personne s’il y en a, ainsi que le coût de la franchise.

2)     Le locataire est protégé par une assurance complémentaire, les dégâts corporels comme matériels des tiers impliqués dans l’accident de la route sont pris en charge selon les limites fixées en échange du paiement de la franchise.

💡 Rappel : si votre client a souscrit à l’option rachat de franchise, il bénéficie d’une prise en charge partielle ou totale de sa franchise.

On vous recommande d’être transparent avec votre clientèle en indiquant au mieux à vos locataires les clauses du contrat de location, les limites de l’assurance selon la formule choisie et la couverture envisageable.

FLEETEE - Modèle contrat de location Word ou PDF

 

Fidélisez vos clients grâce à des mesures de prévention face aux accidents de la route

 

Accompagner vos clients avec des mesures de prévention est une excellente idée pour prendre soin d’eux, mieux convertir et fidéliser ! Pour vous y aider, on partage avec vous une bonne idée à adopter dès maintenant auprès de vos locataires.

En prime du constat amiable qui se trouve dans vos voitures de location, ajoutez une documentation avec les bonnes pratiques à adopter en cas d’accident de la route. C’est un bon plan pour faciliter les procédures, faire gagner du temps et accompagner les concernés de l’incident qui peuvent être en proie au stress.

À placer directement dans la boîte à gants et accessible depuis l’espace client de votre agence, ce document peut contenir des conseils comme :

Dans quelles conditions un conducteur peut reprendre la route après un accident de voiture : 

  • Le réflexe d’allumer les feux de détresse face à une situation dangereuse
  • L’obligation d’utiliser le triangle de signalisation et le gilet jaune
  • Les numéros de téléphone d’urgence à contacter
  • Les bons gestes pour sécuriser les lieux

Même si vos locataires connaissent déjà le Code de la route, un rappel des bonnes pratiques pour savoir comment agir en cas d’accident avec une voiture de location peut être bénéfique.

En plus d’apporter une réelle valeur ajoutée, c’est pour vous une occasion de mettre en place une action de fidélisation très efficace et surtout utile.

 

Bonus : se protéger des dégâts matériels et des frais sur vos véhicules grâce à la caution voiture

 

Outre les accidents de la route, vos véhicules loués peuvent revenir dégradés, ce qui peut engendrer des frais de remise en état pour votre entreprise. Et quand les dégâts ne sont pas matériels, il peut s’agir de kilomètres supplémentaires, d’une restitution hors délai ou d’un mauvais état de propreté.

Pour protéger les loueurs de voitures face aux risques de dépenses supplémentaires qui représentent un véritable manque à gagner, Fleetee vous propose d’externaliser la gestion de vos cautions des véhicules loués. 

Quoi qu’arrive, vous récupérez le montant de la caution ou vous êtes remboursé du montant de la franchise pour vous permettre de régler les frais inhérents à l’état des lieux de check-out.

 


Vous l’aurez compris, le plus important est d’assurer la sécurité des usagers de la route avant de faire le point sur les dommages matériels et corporels afin de définir qui les prendra en charge. 

On espère que ces astuces vont serviront le moins possible, mais si l’un de vos locataires vous appelle en urgence, vous savez maintenant que faire en cas d’accident à bord d’un véhicule loué ! 

Et si vous êtes en cours de création de votre agence de location de véhicules et que vous voulez en savoir sur nos astuces, téléchargez notre guide des 4 étapes pour devenir loueur de voitures.

Télécharger le guide "4 étapes pour devenir loueur de voiture"

 

 

Ces articles pourraient vous plaire

C’est une étape clé pour réussir votre lancement d’activité, on regarde avec vous comment mener à...
Et si vous preniez de quoi noter ? C’est l’heure de profiter de nos meilleurs conseils de gestion...
Gestionnaires de flotte, bienvenue ! Aujourd’hui, on partage avec vous les indispensables à...

Un commentaire ?

Vos commentaires