8 étapes clés pour créer une société de location de voiture

Vous avez identifié un besoin de service de location de voiture dans votre région ? Si vous souhaitez consacrer les prochaines années de votre vie à ce business, autant bien poser les bases dès le départ. Voyons donc tout ce qu’il y a à savoir pour créer une société de location de voiture.


1. Travailler sur son étude de marché

L’étude de marché est un incontournable de tout projet d’entreprise et la création d’une agence de location de voiture ne déroge pas à la règle. L’idée est de sonder le marché avant de vous lancer, afin de savoir s’il existe un vrai besoin, c’est-à-dire, des prospects qui sont en attente d’une offre telle que la vôtre pour solutionner leurs problématiques. 

Si par exemple, vous souhaitez toucher une clientèle touristique mais que votre région est boudée par les voyageurs ou sous cloche depuis la Covid… ce n’est peut-être pas une bonne idée de créer votre société de location de voitures pour ce marché.

Et ces prospects justement, qui sont-ils ? Comment s’informent-ils ? Quels sont leurs critères de choix ? Quel est leur budget pour ce type de service ? 

Dans un second temps, l’étude de marché permet d’avoir une idée précise de qui sont les concurrents, quelles menaces ils représentent et au contraire, quelles sont les opportunités de marché. 

L’étude de marché permet par ailleurs d’analyser votre zone de chalandise (en gros, où vous allez vous implanter), dans l’objectif de déterminer si l’emplacement est pertinent par rapport au passage, aux grands axes, etc. 

Si encore une fois vous visez les touristes, mais que vous vous positionnez à l’écart des hotspots touristiques, votre business risque de ne pas suffisamment attirer.


2. Développer ses compétences

Gestion de stock, accueil, vente, suivi de la relation client, SAV, yield management : voici un petit aperçu des compétences nécessaires à tout loueur de voiture, sans parler du marketing ou de la gestion administrative. Autant de compétences que vous pourrez développer par une formation ou une expérience dans le milieu touristique, hôtelier ou tout simplement par un poste en agence de location de voiture. Mais pour résumer, être un bon commercial et un pro du service client sont deux qualités essentielles des loueurs de voiture. 

Cependant, plus vous aurez de véhicules et moins il vous sera facile d’assumer tout seul toutes les tâches nécessaires au bon fonctionnement de votre agence de location de voiture. Si le recrutement n’est pas vraiment une option au démarrage étant donné les coûts de lancement et notamment d’acquisition des véhicules, vous allez sans doute par la suite avoir besoin de recruter pour vous entourer de collaborateurs compétents dans un certain nombre de domaines : la comptabilité, la gestion de flotte, l’accueil, la réalisation des états des lieux, les ressources humaines, la recherche de partenariat, ainsi que le marketing digital et offline.


3. Anticiper les besoins matériels

En termes de besoin matériel, on va commencer par la base : les véhicules. Etant donné les conclusions de votre étude de marché, vous devez avoir une idée assez précise du nombre raisonnable de voitures à acquérir. Cette donnée dépend à la fois des besoins du marché et de votre capacité de financement. 

Quoiqu’il en soit, une bonne règle à garder en mémoire est qu’il vaut mieux commencer avec peu plutôt que trop de véhicules car vous pourrez toujours augmenter votre flotte au fur et à mesure en approchant les concessionnaires, les organismes de crédit bail ou de LLD (Location Longue Durée).  

Si vous avez plus de véhicules que nécessaire par contre (ce que vous pourrez constater grâce à votre taux de rotation), en d’autres termes, si une bonne partie de vos véhicules ne bouge pas du parking, il va falloir travailler sur vos leviers d’acquisition client

  • Développer un site internet et travailler son référencement naturel sur les moteurs de recherche 
  • Intégrer votre flotte à des plateformes de location de voiture, telles que Zotcar par exemple 
  • Communiquer sur les réseaux sociaux, faire de l’affichage, mettre en place des partenariats, envisager la communication payante…

Le mieux est de réfléchir à votre stratégie marketing dès la création de votre société de location de voiture, afin notamment d’anticiper les coûts de formation ou de recrutement dans ce domaine.    

Après avoir vu les véhicules, voyons maintenant les autres besoins matériels, à savoir le local de l’agence et le matériel de bureautique et d’informatique.  Les indispensables sont ainsi un local avec un espace de stationnement suffisant sécurisé ou sécurisable. Pour ce qui est de la bureautique et l’informatique, on peut citer la téléphonie, le matériel de caisse, des ordinateurs, des tablettes éventuellement pour l’état des lieux, sans compter toutes les applications et solutions logicielles de gestion de flotte .


 Démarrer un essai gratuit de Fleetee

 

4. Peaufiner son business plan

Vous savez que votre marché a besoin de votre service, vous avez étudié votre zone de chalandise, vous maîtrisez les compétences clés de la vente et de la gestion d’entreprise ou vous prévoyez de recruter. Il va falloir maintenant vous plonger dans les chiffres. 

Comme pour toute création d’entreprise, le business plan permet de déterminer :

  • les charges prévisionnelles (attention spoiler : acquérir et entretenir une flotte de véhicules ne coûte pas des cacahuètes)
  • les revenus prévisionnels, en fonction du marché
  • la rentabilité du projet
  • le financement. Ici vous évaluerez si votre livret A vous permettra de financer votre projet ou s’il faudra faire appel à, au choix, une banque, un organisme de financement par la défiscalisation, du financement participatif, la famille, un business angel, etc. Il est également possible que des subventions et aides de l’Etat soient disponibles sur votre territoire, n’hésitez pas à vous renseigner là-dessus. 

Il s’agit donc d’une étape à ne pas négliger avant d’aller acheter votre premier véhicule. Le business plan est d’ailleurs incontournable pour toute demande de financement car c’est le sésame qui vous permettra de convaincre les financeurs potentiels de la viabilité de votre projet.

 

5. Choisir entre être indépendant ou franchisé

Faire cavalier seul ou se reposer sur une structure qui a déjà fait ses preuves ? A cette étape, c’est à vous de considérer, eu égard à votre business plan et votre étude de marché, si vous avez les reins suffisamment solides (et un concept suffisamment différenciant et original) pour devenir loueur indépendant; ou s’il vaut mieux vous allier à une entreprise de location de voiture existante pour vous lancer en tant que franchisé. 

Sans prendre partie pour l’une ou l’autre des solutions, voici les avantages dont bénéficient les franchisés : 

  • Les investissements de départ sont réduits car l’entreprise mère est déjà structurée et vous pouvez être aidé dans la constitution de votre flotte de véhicules.
  • Vous n’avez pas à vous casser la tête avec des assureurs frileux, la réputation du réseau de franchise permet de faciliter les démarches. 
  • Vous profitez des efforts marketing et de l’image de marque du réseau de franchise et avez donc moins de ressources à consacrer à l’acquisition client.
  • Grâce à ses process déjà établis et sa connaissance du marché et du secteur, le réseau de franchise peut vous former à la gestion de votre société. 

Devenir une agence de location de voiture franchisée a cependant l’inconvénient de nécessiter un apport financier assez important : 

  • L’apport personnel demandé est en moyenne de 20 000€ et peut dépasser les 100 000€ 
  • Les droits d’entrée, qui peuvent inclure formation et kit de démarrage, varient généralement entre 10 000€ et 30 000€
  • La redevance peut être de 1% du CA mais également atteindre les 15% du CA 

Du côté des loueurs indépendants, en termes d’avantages, vous avez la liberté de tester un concept innovant, de sortir des cadres pré-établis, et n’avez pas à vous acquitter des droits d’entrée élevés des réseaux de franchises ni de redevance. 

Pour info, les loueurs suivants proposent de devenir franchisé (non exhaustif) : 

 

6. Opter pour le bon statut juridique

Qui dit créer une entreprise de location de voiture dit nécessairement choisir un statut juridique. Petit tour d’horizon. 

 

 

SARL ou EURL

SAS ou SASU

Micro-entreprise

Les +

  • Votre patrimoine personnel est protégé en cas de défaillance de votre activité 
  • Votre patrimoine personnel est protégé en cas de défaillance de votre activité

  • En cas de SASU (Société par Actions Simplifiées Unipersonnelle), vous bénéficiez d’un régime de sécurité sociale plus protecteur que celui des indépendants
  • Désolés, il n’y en a pas pour un projet de création de société de location de voiture ! 

Les -

  • Vous êtes soumis à l’impôt sur les sociétés 

  • Vous avez des obligations comptables à respecter
  • Vous êtes soumis à l’impôt sur les sociétés 

  • Vous avez des obligations comptables à respecter
  • Vous ne pouvez pas récupérer la TVA sur vos achats 

  • Vous ne pouvez pas amortir vos investissements

  • Votre patrimoine personnel n’est pas protégé en cas de défaillance de votre entreprise 

 

Bien que ce tableau vous permette d’avoir une idée des avantages et inconvénients des différents statuts, on préfère tout de même vous avertir : dans ce domaine, rien ne saurait remplacer l’avis d’un conseiller juridique.

 

7. Rester au fait de la réglementation

Si vous aviez envie de vous lancer dans un projet d’entreprise un peu challengeant, vous êtes bien tombé. L’activité de location de voitures est en effet particulièrement réglementée


Parmi vos obligations en tant que loueur de voitures (source : economie.gouv.fr) : 

  • Souscrire à une assurance de responsabilité civile
  • Mettre à disposition de vos clients, par tous les moyens, les conditions générales de vente. Cela inclut à la fois les tarifs, les options de location, le règlement quant au nettoyage du véhicule, aux horaires de retrait et de dépôt du véhicule ou encore la nécessité ou non de faire le plein d’essence au retour de la voiture, l’assurance et ses conditions d’application…
  • Proposer un devis en plus du contrat de location obligatoire, qui doit être dûment rempli, comporter les mentions obligatoires et être complété par les conditions générales de vente. 
  • Exiger une caution.
  • Entretenir votre parc auto et organiser un état des lieux avant et après la location.

8. S’équiper des bons outils

En dernier lieu, anticiper la gestion quotidienne de votre agence de location de voiture est essentiel pour rester performant et pouvoir pérenniser son activité. 

Quand on parle de bons outils, on fait allusion à :

Mais aussi à une application d’état des lieux, à un logiciel de gestion des contraventions client, et un dashboard de suivi de flotte afin de savoir quel est votre taux de rotation, quel est votre CA à date ou encore où en est l’entretien de votre parc auto.


Pour en savoir plus, n'hésitez pas à télécharger gratuitement notre guide des 4 étapes pour devenir loueur de voiture.

Logiciel tout-en-un, Fleetee vous permet de gérer votre flotte de véhicules de location de A à Z. Pour savoir si notre solution est faite pour vous, n’hésitez pas à la tester. Les 14 premiers jours d’utilisation sont offerts.


Télécharger le guide "4 étapes pour devenir loueur de voiture"

Ces articles pourraient vous plaire

C’est une étape clé pour réussir votre lancement d’activité, on regarde avec vous comment mener à...
Et si vous preniez de quoi noter ? C’est l’heure de profiter de nos meilleurs conseils de gestion...
Gestionnaires de flotte, bienvenue ! Aujourd’hui, on partage avec vous les indispensables à...

Un commentaire ?

Vos commentaires